DIY : tuto tawashi

Cet article est paru en presse régionale print & web (clic). Voici ici la version personnalisée avec des photo de nos réalisations en famille.

Un tawashi est une éponge zéro-déchet réalisée avec de vieux vêtements. Il est plus durable et plus        hygiénique que les éponges classiques polluantes. Et surtout, il est multi-usage : pour la maison comme pour les soins du corps !

Avez-vous observé la fréquence de changement des éponges de la maison ? Celle pour la vaisselle, celles pour le ménage, pour le jardin peut-être ? Les éponges ont un impact écologique lourd, qu’elles soient synthétiques ou végétales (mais traitées avec des additifs chimiques).
Avez-vous fait le tri dans votre dressing et constaté la quantité de vêtements que vous ne mettez plus et dont vous ne savez quoi faire ? La mode est une industrie très polluante. Et si vous en faisiez quelque chose qui a du sens, façon upcycling ?
Voici tout l’intérêt de réaliser vos tawashis, ces éponges ‘fait-maison’ en chutes de tissus entrecroisées. Elles sont très faciles à créer à partir de collants, chaussettes, manches de t-shirts ou jambes de pantalon – évitez cependant les tissus extensibles ou qui se détendent, et privilégiez des cotons absorbants. Voici la méthode du ‘tissage en bandes’, et sachez qu’il existe aussi trois autres techniques : le tissage en fil, le crochet et le point mousse en tricot.

Autre avantage : c'est un chouette atelier bricolage-fabrication-motricité fine à réaliser en famille : Côme & Nil, 9 et 5 ans, ont pris un grand plaisir à réaliser le métier à tisser avec leur super-papa-bricoleur, et j'ai ensuite fabriqué les tawashi avec eux.

Tuto tawashi en 4 étapes

1. Fabriquez un petit métier à tisser : sur une planche en bois, tracez au crayon à papier un carré de 16 cm de côté. Puis sur chacun des 4 côtés, piquez des clous à tête plate tous les 2 cm (hors coins). 8 clous sur chaque côté, soit 32 clous. Vous pouvez varier la dimension de votre tawashi en choisissant de piquer 5 à 8 clous par côté, à vous de personnaliser selon vos besoins.
NB : Vous pouvez remplacer la planche et les clous par un carton épais et des punaises à tête longue ; ou encore par un saladier carré ponctué de pinces à linge.

Copyright Claire * MAISONMAGique.

 

Copyright Claire * MAISONMAGique.

 

Claire * MAISONMAGique

 

Copyright Claire * MAISONMAGique.

 

 

 

 

2. Découpez au ciseau, dans une chaussette, une manche longue, une jambe de pantalon ou de collant, 10 à 16 bandes de tissu, en fonction de la dimension de votre petit métier à tisser. Si vous choisissez un tawashi bicolore, coupez 5 à 8 bandes d’une couleur, et 5 à 8 bandes d’une autre. N’utilisez pas les coutures des vêtements.

3. Accrochez une première série de bandes à la verticale, sur deux clous opposés sur une même ligne. Puis disposez les bandes de la seconde couleur à la perpendiculaire, à l’horizontale donc, en ‘tissant’ : passez d’abord sous la bande en place, puis dessus et ainsi de suite. La rangée suivante commencera par passer sur la bande en place, et continuez sur le même schéma.

Copyright Claire*MAISONMAGique

 

Copyright Claire * MAISONMAGique

 

 

 

4. Pour fermer le tawashi, tresser les bords ainsi : décrochez une première bande d’une rangée, et passez la boucle dans la boucle voisine. Continuez jusqu’en revenant au point de départ, et finalisez en faisant un nœud bien serré.

Copyright Claire*MAISONMAGique

 

Copyright Claire*MAISONMAGique.

 

Votre tawashi est prêt !

Il est unique et personnalisé, décoratif même selon le tissu sélectionné. Il joue parfaitement le rôle d’une éponge, se lave à la machine, s’utilise dans toutes les pièces de la maison. Confectionnez-en plusieurs. Ils sont même utilisables comme disques à démaquiller lavables ! Et pour créer une gratounette abrasive, utilisez du sisal au crochet. Le tawashi a tous les avantages… C’est même une idée d’activité en famille et un pas de plus vers l’autonomie.

Les photos de cet article montrent notre première réalisation. Faite avec des pantalons de sport abîmés de mes garçons, ils sont pratiques pour nettoyer le sol par exemple, mais pas vraiment pour la vaisselle : je les trouve trop volumineux... Nous ferons donc bientôt de nouveaux tawashi avec d'autres matières !

Claire Lelong-Lehoang.

MERCI D'ÊTRE PASSÉ(E) PAR ICI  !

REJOIGNEZ-MOI SUR LE COMPTE INSTAGRAM MAISONMAGIQUE (CLIC CLIC) , OU ENCORE SUR MA PAGE FACEBOOK.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire