1 an de #lamagiedumatin : mon parcours

Il y a tout juste un an, à l'aube du printemps -- le 4 avril 2016 exactement, je prenais une bonne résolution : retrouver la #magiedumatin et recharger mes batteries, après 21 mois de nuits à l'écoute des besoins de mon bébé particulièrement, de mes deux enfants globalement. Bilan.

Quand j'ai lu le livre La Magie du Matin d'Isalou Beaudet-Regen pour écrire un article sur cette tendance du Miracle Morning, j'ai tout de suite eu envie d'essayer. Non pas que je me sentais dans une forme olympique pour pouvoir avancer facilement l'heure de mon réveil (merci pour les nuits hâchées, mes oisillons^^)... J'avais plutôt envie de retrouver le bonheur de me lever tôt, car à la base, je suis plutôt de ceux qui aiment le lever du jour, le calme et la fraîcheur douce de l'aube qui annonce le temps de faire tant de choses durant cette nouvelle journée !... 

Copyright MAISON MAGgique

Copyright MAISON MAGgique

Et puis le but premier de <la magie du matin> est séduisant quand on est une maman : trouver une heure pour soi le matin. Le rêve. Mais ça ne s'arrête pas là. Cette heure spéciale doit permettre de tout en oeuvre pour réaliser votre rêve ou vos rêves. Enfin, last but not least, l'autre objectif de la magie du matin, c'est de retrouver une bonne hygiène de vie, c'est-à-dire se coucher plus tôt pour pouvoir se lever plus tôt *logique*. 

L'interview que j'ai réalisée sur les rythmes biologiques (lisez mon article sur le remboursement de la dette de sommeil intitulé " "Je me lève de #bonheur" clicm'a fait comprendre combien il était important pour moi de changer la principale mauvaise habitude de ma vie actuelle : me coucher à 1h du matin pour réussir à travailler après le coucher des enfants. 

Mon aventure #lamagiedumatin

Première étape : le starter : deux nuit en une

Ce premier soir où j'ai posé l'intention de #lamagiedumatin, je me suis couchée à  21h ! En même temps que mon petit qui tardait à trouver le sommeil (et à côté de lui). Rien que cette première nuit de relâche correspondait à une vraie renaissance pour moi et en même temps ce fut un bel effort de lâcher prise pour ne pas retourner devant mon ordinateur et mes article en stand-by.  Endormie avant 22h (hourra!!), cette nuit-là, j'ai fait 2 nuits en une. La révolution était en marche :-) Evidemment, le lendemain je me suis levée de supermégaparfaite humeur, j'avais oublié combien il était bon d'avoir suffisamment dormi! Ce premier matin, je me suis sentie à nouveau remplie d'une énergie encore plus lumineuse à croquer la vie à pleines dents et à profiter de chaque minute de ma (triple) journée de maman/journaliste/ménagère :-) . Côté organisation, se coucher tôt demande bien sûr de se préparer en pyjama assez tôt (en mode mamie: hop avant le dîner comme ça après il ne reste plus qu'à s'occuper des enfants et à se coucher soi-même); et ça aide aussi beaucoup d'avoir un super MariMagique qui fait la vaisselle après le dîner  😀

Cependant, et j'en était consciente dès le début, cette nuit de couche-tôt fut une exception dans mon parcours. Je l'aie considérée plus comme un starter, une prise de conscience. Dès la première semaine, il ne fut pas si facile de tenir ce rythme de couche-tôt... Inévitablement, les retards de ménage, de rangement et de travail s'accumulent ; je prends aussi souvent ma douche le soir. Et puis je ne peux pas toujours laisser à MariMagique toute la charge du rangement nocturne ! Du coup, le second soir, je me suis couchée à 22h30, puis le troisième à 22h45, et ouch! quatrième soir 23h45 parce que j'ai pris plaisir à lire un peu plus longtemps que prévu. J'ai quand même gardé mon réveil à 6h30.

all-you-need-is-sleep.jpeg

Deuxième étape : commencer un léger changement de rythme

Dès la seconde semaine, j'ai gardé ce fil rouge : avancer un peu mon réveil et avancer un peu mon heure de coucher. Tout doucement. Je n'ai pas modifié mon rythme d'une heure entière dès le début comme conseillé dans le livre, j'ai plutôt adapté l'idée à mon rythme pour pouvoir le maintenir et même évoluer : j'ai donc opté juste pour 30 minutes de décalage, et déjà, 30 mn de plus rien que pour moi le matin, ce fut une vraie révolution. Je précise que je l'ai fait quand j'ai vu que ce serait possible en accord avec le rythme de mes enfants, et surtout celui de mon cadet de 2 ans ; il commençait alors à dormir un peu plus longtemps que moi le matin et à ne plus me réveiller par l'appel de la tétée. Ces 30 mn de plus, donc, ont changé nos matins : du temps de calme pour m'habiller, me maquiller avant de réveiller les enfants, et rester totalement disponible pour eux ensuite, sans courir... J'avais atteint un premier objectif assez facilement en somme. Gratifiant et encourageant!

À cette étape, le plus compliqué pour moi fut  de réussir à maintenir une heure de coucher entre 22h30 et 23h. Il y a tellement de choses à faire chaque soir ! À chaque reprise de rythme honorable - coucher à 22h30 - inévitablement je redécalais les soirs suivants à 23h/23h30/00h/...00h30 ! Avoir du temps pour soi tout en ayant passé du temps de qualité avec les enfants entre 16h et 20h30, c'est grisant !

Troisième étape : intégrer la micro-sieste

Pendant quelques semaines, je me suis aussi imposé un 'temps de repos' conseillé par Aurélie Meyer-Mazel lors de notre interview : après le déjeuner, commencer par 10 minutes de pause allongée au calme, à un moment où j'en ressens précisément le besoin. Attention minute glamour : je mets mon masque de nuit offert par Zara Home :-) (clic), je prends la couverture noire toute douce quand mon fils adore et je m'enroule dedans jusqu'à la tête, puis je programme le minuteur de mon IPhone sur 12 mn (2 pour vraiment 'rentrer' dans ce moment, et ensuite 10 vraies minutes de pause). Evidemment : ça fait un bien fou (surtout en mode Méditation & pleine conscience :-) ). Honnêtement : ce n'est pas évident à faire tous les jours, le rush reprend souvent le dessus...

Lu sur les pages facebook de James Redfield et Anne Ghesquière.

Lu sur les pages facebook de James Redfield et Anne Ghesquière.

Quatrième étape : essayer de garder le rythme (clic^^)

Les premiers mois, j'ai bien réussi à me coucher régulièrement vers 22h (pas tous les soirs mais au moins 2 à 3 fois par semaine) et j'ai vraiment senti la différence. Assurément, le sommeil n'est pas le même entre 22h et minuit, il est très réparateur et régénérateur.  

Bad news, un an plus tard, je suis plus près du coucher-à-minuit que du coucher-à-22h. Principalement parce que j'aime beaucoup lire le soir, et aussi parce que je prépare les repas du lendemain midi de mon mari et mon petit. Décidément, se coucher tôt, c'est une discipline qui me demande des efforts. Mais m'imposer une grande nuit de temps à autres, et surtout  faire des nuits entières désormais, me permet de me sentir mieux et de garder mon objectif  en vue.

Un an plus tard par contre, j'ai bien réussi à garder (presque) une heure de réveil plus tôt : je me lève à 6h40, assez facilement. Les matins sont généralement agréables, organisés et joyeux, mais c'est aussi parce que nous prenons notre rythme de croisière en famille. Surtout, le fait que ce soit moi qui réveille les enfants et pas l'inverse a tout changé pour moi.

Cinquième étape : le défi d'une vie sociale

Se coucher tôt, ce n'est pas toujours facile quand on veut aussi avoir une vie sociale. Evidemment, il est possible et même recommandé de faire quelques écarts ! Mais il faut vite revenir au résonnement je-me-couche-de-bonheur (eh oui, ça marche aussi dans ce sens-là). Le problème c'est que tout le monde n'est pas sur le même canal et que la vie moderne nous entraîne plutôt vers les nuits blanches. Comme pour tout dans la vie, il faut faire des choix. Sortir tard et prendre le risque de tout redécaler dès le lendemain difficile? Ou tenir bon? J'ai aimé parlé de ça avec mon amie Fabienne, qui a vécu plusieurs années à La Nouvelle Orléans en Louisiane. Elle m'a parlé de < L'heure américaine>, des dîners tôts, des couchers raisonnables et des réveils matinaux. ça m'a conforté dans mon cheminement. 

Be the energy that you want to attract

Sixième étape : me remémorer mes 5 astuces 

Relire mes notes et les actions qui me permettent de me coucher plus tôt m'aide beaucoup. Parce que dans le rush du quotidien, on oublie, on zappe, on continue à avancer et à tarder le soir. 

  • Dîner tôt : Faire dîner mes enfants à 18h30/19h permet d'avoir un temps calme ensemble ensuite et de les coucher à une heure honorable. Du coup à notre tour, nous parents, nous pouvons généralement  nouscoucher à des heures honorables. Je vous assure que toute la famille a bénéficié de ma remise à niveau côté sommeil : mon mari se couche aussi plus tôt et part donc plus tôt au travail, mes enfants dorment très bien et se réveillent généralement de bonne humeur (cela va de pair!), moi je suis plus bienveillante le matin, et de meilleure humeur aussi -- un point qui m'est essentiel car je lis beaucoup d'ouvrages sur la parentalité positive, je m'en voulais de ne pas atteindre le niveau de bienveillance et de zénitude espéré le matin. La  #magiedumatin m'a beaucoup aidée pour ça également. 
  • Mieux s'organiser dans la journée pour ne pas avoir à rattraper toutes les tâches à faire le soir. Commencer à checker la to-do-list dès le matin justement!
  • Relire régulièrement des extraits du livre pour garder la motivation. Par exemple ceux-là que j'aime particulièrement :
  • "Le matin, imitez le soleil ! Levez-vous et soyez lumineux et rayonnant!" 
  • "Nous avons un outil de changement extraordinaire à notre portée : nos pensées ! Les pensées sont puissantes. (...) En adoptant de nouvelles habitudes, nous changeons de vie. Il suffit de s'exercer chaque jour à devenir la personne que l'on souhaite devenir"
  •  "À chaque instant, dans les petites choses de tous les jours, pensée après pensée, nous créons notre futur. C'est très important de le concrétiser".
  •  "La sonnerie du réveil est LE moment décisif. Peu importe la veille, peu importe la nuit, tout cela ne compte plus. Aujourd'hui est un jour nouveau et, quoiqu'il arrive, nous allons nous lever!"
  •  "...Et le temps devient utile et magique!"
  • Faire en parallèle une cure de d'énergie au naturel : Quitte à prendre soin de son corps, autant prévoir un check-up complet. Sommeil réparateur + bonne alimentation = énergie au top ! Au moment du démarrage de mon obéctif #lamagiedumatin, j'ai commencé par prendre 1 ampoule de Quinton Isotonic pendant 15 jours, puis après une pause d'une semaine, j'ai continué avec une cure de Floradix fer et plantes (Salus).  Parfait pour recharger mes batteries.
  • ... Et un rééquilibrage alimentaire : Puis récemment en ce printemps 2017, j'ai pris rendez-vous chez une naturopathe (chez Annie Casamayou) -clic-, qui m'a confortée dans mes orientations alimentaires, et qui m'a vraiment convaincue de me mettre au Miam Ô fruits. Déclic. Commencer la journée reposée, du bon pied, motivée, et avec des fruits pleins de vitamines : c'est la cerise sur le gâteau pour moi ! 
Lu sur la page facebook de Claude Heureux.

Lu sur la page facebook de Claude Heureux.

 

Mon bilan 1 an après

Avril 2017. Mon réveil sonne à 6h40. Occasionnellement à 7h. Les matins sont doux ainsi, notre timing nous convient et me convient. Pas un seul retard au portail de l'école primaire, premier bon point ! 😀 Je compte sur le printemps pour m'aider à continuer, car j'aime me lever avec le soleil. 

Ma grass'mat' adorée, c'est mon cadeau du samedi matin, 9h. Se réveiller en même temps que les enfants, et prendre le temps -- avant d'emmener mon plus jeune à la baby gym. Récupérer quelques heures de repos et contrebalancer les heures de coucher tardives.

Car le soir, j'aime aussi avoir un temps calme rien que pour moi (hum hum, après avoir bouclé toutes les tâches-à-faire!). Du coup, le *hic* pour l'instant, c'est que mon heure de coucher est toujours assez tardive. Simplement parce que c'est lorsque mes enfants dorment (et je les accompagne toujours dans le sommeil quand ils en ont besoin donc ça peut prendre un peu de temps) que je peux prendre du temps pour moi : prendre une douche tranquillement, travailler encore un peu (je le confesse^^), lire surtout au moins 3/4 pages... -car après une lecture passionnante, je dors bien.

Oui je dors bien, BEAUCOUP mieux aussi depuis que mon petit Nil (2 ans et demi maintenant) fait de bonnes nuits pleines. Alors même si je dors seulement 6 ou 7h (d'affilée, dingue!!!), je me réveille de bonne humeur.

La micro-sieste n'est pas non plus quotidienne, loin de là. D'ailleurs, je la fais de préférence le mercredi et le samedi, au moment de coucher mon petit à 13h30. Je m'allonge à côté de lui, il s'endort vite, je prends mon temps, parfois je somnole un tout petit peu, puis je redescends pour vaquer à mes occupations obligations.

Revenons aux matins chantants : à part me préparer et prendre soin de moi avant d'aller réveiller mes garçons, je n'ai pour l'instant mis en place aucune routine spécifique. Pourtant j'ai déjà plusieurs idées d'objectifs à atteindre : booster mon blog ;-), me perfectionner en photo, perfectionner mon anglais, jardiner et ranger, faire plus de déplacements donc écrire mes articles le matin justement...  Avant de pouvoir mettre en place cette étape de routine, je m'étais fixé pour seul objectif de profiter de l'hiver pour me ressourcer et rembourser ma dette de sommeil avant tout. Je pense que j'ai partiellement atteint cet objectif, même s'il aurait fallu que je dorme encore plus, et s'il faut que je reste prudente.

Je suis en train de prendre conscience que le sommeil c'est sacré. J'avoue que ces dernières années, je l'ai considéré un peu comme une perte de temps, j'avais envie de faire tellement de choses de ma vie! Je reprends mes esprits. Comme toujours, en me documentant sur le sujet pour le bien-être de mes enfants avant-tout, je m'approprie aussi les conseils des pros.


Et comme un sujet en amène toujours un autre... Je vous prépare quelques articles sur le sommeil des bébés et des enfants. J'ai enrôlé toute ma petite famille dans la reconquête d'un sommeil agréable et réparateur  !


En somme, il m'a fallu quasiment 10 mois pour commencer à me sentir requinquée.  Actuellement, la magie du matin pour moi, c'est avant tout me réveiller reposée. Car <une bonne journée commence toujours par une bonne nuit de sommeil> - selon le slogan de la nouvelle marque Eve Sleep qui a repris ce proverbe du Niger :-). Mieux on dort, plus facilement on se réveille, c'est une évidence mais pourtant ce n'est pas si évident à intégrer !

Enfin, en parallèle, je commence mon Objectif#stopLevothyrox dont je vous parlerai bientôt ; Ce traitement de la thyroïde influe aussi sur ma fatigue et sur mon sommeil. Tout est lié ! Et j'ai envie d'essayer aussi ces remèdes naturels de grand-mère que l'on dit améliorer le sommeil >  boissons fermentées pour soigner avant tout le ventre et la digestion, favoriser les bonnes bactéries qui elles-même favorisent un bon sommeil réparateur, bains dérivatifs... et du sport ! du yoga surtout.

On se donne rendez-vous dans 1 an, en 2018, pour faire un nouveau bilan ?? Je vous dirai si j'ai réussi à atteindre le second objectif de #lamagiedumatin, c'est-à-dire 'mettre tout en oeuvre pour réaliser mes rêves' :-)

Pour vous motiver vous aussi, j'ai envie de vous conseiller cet autre livre, à lire absolument en parallèle de celui d'Isalou :

SAVREUX-Lanneedudeclic-HD-373x600


(Cliquez ici pour lire mon article sur les bonnes résolutions, dont l'Année du Déclic)


D'ici-là, je vous souhaite des nuits longues et douces, des journées passionnantes et bien remplies. Je conclue avec ce poème que mon Côme adore, un poème qu'il a appris cette année en CP. 

c'est le soleil qui me réveille

 

Mille mercis d'être passé(e) par ici :-) Et rejoignez-moi sur le compte Instagram MAISONMAGique (clic clic) , ou encore sur ma page facebook.

@bientôt !

 

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire