Tendance : la location de jardins

Vous cherchez un endroit hors du commun, pour faire la fête, faire un break, faire du sport… ou mettre les mains dans la terre ? Louez un jardin !

13 mars 2019 : aujourd’hui sort mon article sur la tendance de la location de jardins entre particuliers dans le hors-série Jardin du magazine Avantages. Je vous propose ici une version longue du sujet que vous pouvez lire sur papier glacé, la version complète en fait ! On parie que vous louerez bientôt votre premier jardin en cette équinoxe de printemps? 😉 

Photo d'ouverture Copyright Louer Dehors.

Tendance : la location de jardin

Pour fêter un anniversaire (les 80 ans de la mamie, les 10 ans du petit, ou un anniversaire de mariage), organiser des retrouvailles entre amis ou entre collègues, se réunir autour d’un pique-nique ou d’un barbecue, célébrer un mariage champêtre, ou tout simplement prendre sa pause déjeuner au vert… le jardin est un lieu recherché, un luxe même, surtout en ville. Dans ce contexte, la location d’outdoors privés commence à se développer ; et les innovations fleurissent sur les différentes plateformes.

Copyright Jardin Privé

Un concept français 

L’idée a germé simultanément dans l’esprit de deux femmes en 2015 : Pascale Krief d'une part, propriétaire d’un jardin à louer en région parisienne, qui a créé le site Jardins Privés (clic) avec sa fille Maeva Bel Harat ; et Sabine Dissaux d'autre part, ayant jadis cherché à louer un jardin en s’installant en appartement pour ses études, elle créa Louer Dehors (clic). « En 2015, rien ne ressemblait à ce concept de près ou de loin, ni en Europe ni Outre-Atlantique, explique Sabine Dissaux, dont le site compte actuellement une centaine d’annonces partout en France. En fait, j'ai créé une innovation d’usage qui répond au besoin principal de prendre l’air ou plus précisément de redonner de l’air aux citadins. Nos contemporains ont de plus en plus besoin se retrouver dans des cadres naturels et les jardins en milieu urbain, même petits de 200 à 500m2, qui représentent une bulle d’oxygène ». Le concept de location de jardin consiste donc à mettre en relation des particuliers : d’une part les propriétaires disposant d’espaces privatifs privilégiés, qui ont besoin d’un revenu complémentaire pour rentabiliser leur bien et mieux l’entretenir ; et d'autre part les citadins en quête d’une expérience originale et de bien-être. « Les gens de plus en plus stressés en grande ville ont désormais la possibilité de se ressourcer en famille ou entre amis », complète Benjamin Poutier, directeur associé de We-Peps.fr

Copyright Jardins Privés

Ça décolle

« Le phénomène reste encore timide pour le moment, observe le tendanceur Manuel Rucar du bureau Chlorosphère (clic). Mais la location de jardins entre particuliers s'étoffe pourtant sur internet avec de nombreuses plateformes. Les loueurs rivalisent de créativité pour attirer les potentiels locataires. Le travail des paysagistes s'orientent ainsi de plus en plus sur ces espaces à partager, et l'esprit garden party gagne du terrain avec quelques équipements de base : coin cuisine extérieur, espace de réception, espace de restauration, espace détente et zone de jeux pour les enfants... Ce sont bien souvent les piliers d'une location réussie ».

Selon Patrick Grosse d'Iziparty, deux régions qui se détachent et prennent de l'avance dans cette tendance : la région parisienne et le sud-est de la France. « En Ile-de-France particulièrement, les petits jardins de quelques centaines de mètres carrés en proche banlieue sont très recherchés et attirent beaucoup de monde, pour peu qu’ils soient soignés et équipés d'un coin terrasse sympa. ça fait rêver ! »

IziParty (clic), We-Peps (clic)… Mais aussi My-gardenparty.com, Plantezcheznous.com, Shareterre.com, Pretersonjardin.com : les plateformes qui fleurissent sont basées sur le principe d’une économie collaborative (ou économie du partage), sur le modèle d’Airbnb (clic) ou TripAdvisor (clic). « Nous sortons du cadre du commerce puisque le partage est une valeur centrale pour vivre avant tout une aventure humaine, rencontrer des gens et échanger véritablement », raconte Pascale Krief.  Et le concept commence même à s’exporter puisque Jardins Privés propose même désormais des jardins en Suisse, au Canada, au Québec et en Belgique ! Par ailleurs, l’éventail de ses services s’étoffe et il y en a pour tous les goûts : jardins avec piscine, jardins pour pêcher, mais aussi désormais jardins à potager et jardins à entretenir en échange de récoltes et  cueillettes… « Et pour 2019, notre projet phare est nommé ‘Nos jardins tiny’ !, précise Pascale Krief.  Les propriétaires de grands jardins pourront désormais proposer la location de jardin avec tiny house (clic) de 20 à 40m2 inclue. Voilà qui pourrait intéresser nombre de jeunes ne souhaitant pas investir dans un appartement en ville, et préférant un espace de vie indépendant à proximité de leur lieu de travail ! L'entretien du jardin en échange du revenu locatif pourrait même être envisagé... « C’est du service en échange d’un bien-être intelligent et naturel ». Le concept sera lancé à Jardins, Jardin (clic) début juin.

Copyright Jardins Privés

Comment ça marche ?

L'accès aux réseaux en ligne est gratuit, et les tarifs de location sont fixés par les propriétaires eux-mêmes. La réservation peut être faite à l’heure (idéal pour les petits budgets), la demi-journée ou la journée. Les prix démarrent à 3€/heure par personne. Les réservations peuvent être faites en dernière minute, en fonction de la météo, ou au contraire à 6 mois en amont -- de plus en plus fréquent. « Il faut que ce soit simple, souligne Pascale Krief : chaque propriétaire fait comme il l’entend ! Et les locataires peuvent même partager le montant de la location ».

« La demande moyenne est de 7 heures de location pour 35 personnes, note Benjamin Poutier de WePeps, qui compte 200 événements loués depuis avril 2018. La location standard est faite par une femme de 25 ans qui cherche une maison avec jardin pour un événement familial style garden party ».

« J’aime préciser que les propriétaires doivent savoir recevoir, c’est important pour le premier contact, ajoute Sabine Dissaux. Même si ce n’est pas une obligation bien sûr, je leur préconise de rester chez eux et d’accueillir avec convivialité, confiance et partage. Un simple Bonjour ! bienvenue chez moi ! est important, et c’est l’occasion de glisser aussi Attention à mes rosiers pendant vos jeux de ballon 😉 .

Copyright Louer Dehors

Je loue… un jardin événementiel

Anniversaire, soirée privée ou même événements professionnels… Louer un jardin de caractère revient moins cher qu’une salle des fêtes et, y’a pas photo côté cachet chic -- dans le registre de la garden party et de la pool party. « Pour ce style d'événement, un jardin bien entretenu voire paysagé et arboré est important », précise Patrick d’IzyParty. D'ailleurs, on constate souvent que les propriétaires qui s’attachent à aménager un beau cadre sont fiers de leur jardin, et c’est alors un plaisir de le faire partager – une valeur qui va bien au-delà du revenu complémentaire. « Le pavillon avec jardin est un must chez nous, et les terrasses, cours extérieures et rooftops bien décorés et végétalisés intéressent aussi de plus en plus de fêtards, ajoute Benjamin Poutier. L’objectif est de s’y sentir comme chez soi. On loue un lieu de charme et de caractère, et on s'y croit ! ».

Pour les grandes réceptions tels que les mariages, certains sites comme Jardins Privés sélectionnent des ‘jardins d’exception’, qui correspondent à de très jolis jardins intimes, à des prix avantageux. Evidemment, un jardin se louera toujours mieux s’il est bien aménagé, bien équipé et bien fleuri… Excepté si vous cherchez un lieu simple pour mettre l'accent sur les activités à y organiser.

 

Copyright We peps

Je loue… un jardin à expérimenter

Certains recherchent juste un jardin de proximité, pas forcément très luxuriant ni grand ni prétentieux, juste un jardin pour prendre l’air, manger son sandwich au calme à la pause méridienne (une belle habitude à prendre !). Mais de plus en plus, un jardin est loué avant tout pour y faire des expériences : faire du trampoline, un match de tennis... « Les gens ne savent souvent pas quoi faire dans un jardin à part une fête ou un anniversaire, or s’occuper et tirer parti du temps passé dans un jardin est primordial désormais », note Sabine Dissaux, dont le site Louer Dehors (clic) va proposer à partir de 2019 de plus en plus de formules ludiques, sportives, culturelles ou manuelles : 2h d’apprentissage à tailler les arbustes par exemple, ou un cours de natation, un atelier bricolage… La piscine, elle, est évidemment un produit phare, surtout en juillet et en août. Le jardinage, et même le potager, est également une activité qui devrait prendre de l’ampleur ces prochaines années. « Le jardin à jardiner et/ou à potager est lancé depuis mai 2018 sur Jardins Privés, précise Pascale Krief. C’est encore tôt pour analyser la motivation des particuliers. Le potager n’est d’ailleurs pas encore très accessible en milieu urbain, on en est plutôt encore au potager sur le balcon… Rendez-vous dans un an pour constater l'évolution ! ». Le site Pretersonjardin.com (clic) est cependant déjà axé sur ce concept : il propose de « prêter un coin de votre jardin à une personne qui rêver de créer un potager mais qui n’a pas de terre, qui saura l’exploiter et vous fera profiter des fruits de son travail ».

Enfin, côté pro, des jardins sont aussi loués pour tourner des clips vidéos, pour faire des shootings photo, organiser des moments de team building, des séminaires d'entreprises…

Et pour les professionnels comme pour les particuliers, les séances de yoga et de taï chi chuan sont aussi l’avenir de ces espaces naturels ! 

Copyright Louer Dehors

Un joli potentiel

Le marché va continuer de s’élargir, surtout vers des offres atypiques – c'est un des futurs axes de développement du site Louer Dehors. « Vers des besoins d’entreprises ; vers le marché des maisons secondaires… Il y a là un beau marché à construire! ». La plateforme Iziparty recrute quant à elle actuellement des propriétaires de jardins et vise à dépasser ainsi rapidement les 1000 annonces en ligne, pour que l’offre soit la plus large possible. Quant au site WePeps, il projette de développer une application avec paiement partagé pour rendre accessible la réservation rapide de dernière minute – il ne suffira alors que d'un clic pour se retrouver entre amis pour un afterwork au jardin par exemple, au lieu d’aller dans un bar.

Jusqu'alors, la location de jardin représentait une offre essentiellement saisonnière entre mai et octobre… Mais 2019 et 2020 promettent un véritable changement. Pourquoi ne pas jouer l'originalité à 200% en louant un jardin en hiver pour réveillonner à noël par exemple?! ... Et en jouant le grand jeu en combinaison de ski et autour d’un vin chaud ? Voilà qui promet d'être unique et mémorable ! 

 

ET VOICI LA VERSION PUBLIÉE :

Tendance : La location de jardins entre particuliers

Pour fêter les 80 ans de mamie ou les 10 ans du petit, se retrouver entre amis ou entre collègues autour d’un pique-nique ou d’un barbecue, célébrer un mariage champêtre, ou tout simplement prendre sa pause déjeuner au vert… Louez un jardin !

Par Claire Lelong-Lehoang.

Plus charmant et atypique qu’une salle des fêtes, moins cher aussi… Le jardin est un cadre recherché pour se réunir ou se détendre, surtout en ville. Depuis 2015, l’idée fait son chemin, et la location d’outdoors privés est un concept français : Pascale Krief et Maeva Bel Harat d’une part et Sabine Dissaux d’autre part ont simultanément créé Jardins-Prives.com et LouerDehors.com. Ces plateformes pionnières répondent au besoin de prendre l’air, en mettant des particuliers en relation. D’une part les propriétaires disposant d’espaces privatifs privilégiés à mettre à disposition, pour générer un revenu complémentaire et mieux entretenir leur bien ; d’autre part les citadins en quête d’une expérience originale et de bien-être. « Les locataires ont besoin de s’y sentir comme chez eux », précise Benjamin Poutier de We Peps, qui compte 200 lieux loués depuis avril 2018.

 

Le partage, une valeur forte

IziParty.com, We-Peps.com, mais aussi My gardenparty.com, Plantezcheznous.com, Shareterre.com, Pretersonjardin.com… « L’offre commence à s'étoffer avec de nombreuses plateformes qui fonctionnent sur le principe d’économie collaborative et le modèle d’Airbnb », observe le tendanceur Manuel Rucar. « Le partage est une valeur centrale pour vivre avant tout une aventure humaine », raconte Pascale Krief, dont le site enregistre désormais des jardins en Suisse, au Canada et en Belgique. Et l’éventail des services s’élargit : jardins avec piscine, jardins pour pêcher, jardins à potager et à entretenir en échange de récoltes… Sera même lancé au salon Jardins, Jardin, le projet ‘tiny house’ sur les grands terrains.

Faire la fête ou tester une activité 

L’événementiel reste le premier des deux principaux axes de location, auquel s’ajoute depuis peu la recherche d’expériences nouvelles. « Pour des réceptions chics, un jardin bien entretenu voire paysagé et arboré est important », explique Patrick Grosse d’IziParty, qui recrute des propriétaires pour dépasser rapidement les 1000 annonces. « Mais un simple carré de verdure peut aussi devenir le cadre idéal de déconnexion pour faire sa pause déjeuner méridionale près de son lieu de travail », note Sabine Dissaux.  Et de plus en plus, un jardin se loue pour y vivre des expériences : piscine, trampoline ou cours de tennis par exemple. Le site Louer Dehors axe son développement sur des formules ludiques, sportives, culturelles ou manuelles : taille des arbustes, cours de natation, atelier bricolage par exemple. Bien-être et détente à l’initiative de Jardins-prives.com dans des jardins réservés pour des cours de yoga en plein air ou de taï chi chuan... Ce marché représente un joli potentiel.

Comment ça marche ?

Les tarifs sont fixés par les propriétaires à partir de 3€/h/personne, et la réservation peut se faire à l’heure, la demi-journée, la soirée ou la journée. Le bon plan : partager le montant entre locataires ! « Je préconise aux propriétaires de rester chez eux et d’accueillir avec convivialité et confiance, précise Sabine Dissaux. Un simple ‘Bonjour ! bienvenue chez moi’ est important, et c’est l’occasion de glisser gentiment ‘attention à mes rosiers pendant vos jeux de ballon…’ ». L’objectif étant de créer du lien.

MILLE MERCIS D'ÊTRE PASSÉ(E) PAR ICI 🙂 .

REJOIGNEZ-MOI SUR LE COMPTE INSTAGRAM MAISONMAGIQUE (CLIC CLIC) , OU ENCORE SUR MA PAGE FACEBOOK.

2 réponses

  1. ... que d'idées sympathiques et originales qui fleurissent ! J'aime l'idée d'une pause casse-croûte dans un endroit agréable et naturel ... et plus intime que le petit jardin public ... ceci dit j'aime aussi, un petit coin au bord d'un cours d'eau, dans un petit bois, ...
  2. La location de jardin est un concept que je ne connaissais pas du tout avant de te lire. Je trouve cela vraiment intéressant surtout pour l’organisation de fêtes en plein air.

Ajouter un commentaire