Déconfinement : Continuez à jardiner !

Cet article est paru dans La Croix du Nord (cf. article plus bas) et ici (clic)

Pendant ces deux mois d’assignation à résidence, vous avez enfin pu vous occuper pleinement de votre jardin, créer un potager ou une urban jungle ?... Et si vous gardiez cette bonne habitude ?

Pendant le confinement, l’envie de jardiner a explosé. Le jardinage a réellement occupé une place centrale du quotidien, en maison comme en appartement. Selon une étude menée par Promesse de Fleurs (clic) (leader français de la vente en ligne de plantes d’extérieur), le confinement a fait exploser la demande de jardinage, potager en tête. « Il s’est vraiment passé quelque chose, souligne Pascal Griot, le dirigeant de cette pépinière digitale nouvelle génération. Selon notre sondage réalisé en ligne sur un panel de 9900 consommateurs, 1 personne sur 10 a démarré un potager pour la première fois. Et les jardiniers débutants sont ceux qui ont le plus profité du confinement pour faire pousser fruits et légumes. 70% d’entre eux ont jardiné plusieurs fois par semaine, 64% ont démarré un potager ». Promesse de Fleurs a triplé son volume d’activité avec plus d’un million de végétaux vendus en huit semaines. Quant à la chaîne YouTube NewsJardinTV, créée par Nicole et Patrick Mioulane, elle a enregistré des chiffres records en mars et en avril, tant en nombre de vues qu’en progression d’abonnés : + 11,11 % sur le mois d’avril et + 86,67 % sur l’année.

La tendance s’inscrira-t-elle dans la durée ?

Tout dépend de vous ! Si vous avez vraiment pris plaisir à découvrir cette nouvelle activité (bonne pour vous et pour la planète), ajustez votre mode de vie pour continuer à réserver des temps de jardinage réguliers. Le jardinage est un ingrédient du bonheur : il est source de plaisir, il répond à un besoin de nature, de prendre l’air, d’être à l’extérieur… il participe aussi à faire baisser l’anxiété. Toujours selon le sondage réalisé par Promesse de Fleurs, 40% des personnes interrogées estiment qu’elles passeront plus de temps au jardin à l’avenir : « 7 jardiniers débutants sur 10 pensent poursuivre ce nouveau loisir après le confinement, 46% des jardiniers occasionnels pensent y consacrer davantage de temps, prioritairement sur le jardin d’ornement ».

Un coup de pouce pour les jardineries 

Le secteur horticole a été lourdement impacté par la fermeture au public des sites de production et de vente des producteurs détaillants. Il a besoin de soutien. Selon la Fédération Nationale des métiers de la Jardinerie (clic), en mars, le CA des jardineries s’est effondré de plus de 62% ; selon une enquête Promojardin-Prom’animal, le chiffre d’affaires du marché du jardin s’est effondré de 55 % en mars, tous circuits confondus. Continuer à jardiner avec passion et régularité permettra, tout en vous faisant du bien, de participer à un mouvement de soutien pour sauver ce qui peut l’être de la saison en jardineries.


MILLE MERCIS D'ÊTRE PASSÉ(E) PAR ICI ! Belle semaine à vous aussi.

REJOIGNEZ-MOI SUR LE COMPTE INSTAGRAM MAISONMAGIQUE (CLIC CLIC) , OU ENCORE SUR MA PAGE FACEBOOK (clic).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire