5 astuces de maman pour éduquer à la confiance en soi

Je voudrais partager avec vous mes découvertes et mes 'tests' éduquer mes enfants à la confiance en soi et à l'estime de soi. Sans détour, j'écarte d'emblée la technique du <Mais non tu n'as pas peur! Saute!>, je suis plutôt dans l'accueil et le respect des émotions, voyez-vous ? :-) 

Même si bien sûr, parfois je me retrouve moi aussi dans la case du parent qui perd patience et qui lance un <Allez arrête de te mettre des barrières mentales, il faut se bouger dans la vie pour avancer!> Oops.

La plupart du temps, j'applique une ou plusieurs de ces 4 premières astuces. Et quand c'est nécessaire, je sais (je dois!) aussi appliquer la cinquième. Avec tact et "connexion" !

 1. La 'bravo-attitude" pour soutenir une ardeur

Ok, ça ne va pas dans le sens de la théorie <sans-bâton-ni-carotte> de l'éducation bienveillante, mais cette bravo-attitude-je-suis-fière-de-toi me semble (et ça n'engage que moi bien sûr) pourtant essentielle pour insuffler de la confiance en soi dans l'âme de mes enfants. J'aime attirer leur attention ce le positif, sur ce qu'ils ont fait de bien, sur ce qu'ils ont réussi, sur ce dont ils sont capables. J'aime les féliciter, les encourager, les complimenter, les applaudir, les admirer ! Qui le fera sinon moi et leur papa? 

Je n'ai pas dit pour autant que j'applaudis béatement le moindre mouvement de l'auriculaire. Ni que je surjoue. Ni que j'en parle pendant des heures. Je montre juste, au moment présent, et en toute sincérité, mon émerveillement à les voir évoluer.

La bravo-attitude consiste aussi, pour moi, à leur dire et redire et reredire que l'erreur n'est pas négative, qu'elle sert à avancer, à s'ajuster ; à leur dire et redire et reredire "C'est bien ! Oui ! ça y est tu commences à y arriver ! C'est génial ! Tu vois, chaque jour tu avances et tu grandis !". Et si je n'ai pas l'occasion de leur dire sur le fait, alors j'en parle au moment du coucher, pour revenir sur les événements positifs de la journée.

Il ne s'agit pas seulement de le dire, mais d'y croire vraiment, pour que le message passe aussi par le regard et par l'attitude corporelle. ça demande un peu d'entrainement, de persévérance, et de confiance en soi aussi en tant qu'adulte! Sourire est important, aussi. ça parait être d'une évidence déconcertante, pourtant je me suis rendue compte que je faisais étonnamment souvent les compliments avec un visage sérieux et fermé. Avant. 😉 

J'aime aussi  ajuster certaines des plaintes de mon grand avec des phrases adaptées. Par exemple, quand il se décourage : "Je n'y arrive pas !!" > je reprends "Tu n'y arrives pas encore... Sois patient, ça va venir, entraîne-toi, réessaye plusieurs fois et bientôt tu y arriveras". Même s'il bougonne de ne pas y arriver comme il le voudrait immédiatement, cet ajustement ouvre tout un horizon d'espoirs et d'envie de persévérer.

Extrait du livre de Céline Alvarez.

Copyright MAISON MAGique ~ Extrait du livre de Céline Alvarez.

2. L'écoute méditative pour intégrer des automatismes zen

Je ne parle pas précisément de méditation car je ne l'ai pas pratiquée en tant que tel avec mon aîné - qui n'a que 6 ans. Quand il rentre de l'école à 16h, il a plutôt envie de jouer librement ou de se dépenser, plutôt que de continuer à rester assis et calme ! Et je le comprends !

C'est pourquoi j'adore les CD de contes méditatifs pour les enfants. Je les utilise comme un CD de musique en appuyant sur play quand il continue à jouer ou à dessiner, dans le salon ou dans sa chambre. Ainsi, il écoute sans écouter, et son inconscient intègre les messages.  Il est attentifs à certains passages qui l'interpellent, moins à d'autres, mais il l'intègre l'essentiel ; son essentiel.

Ainsi, j'ai commencé avec le fameux Calme et attentif comme une grenouille. Un best-off en matière de méditation pour enfants, j'ai des copines/connaissances profs qui l'utilisent même en classe avec leurs élèves. Avec mon Côme, parfois il accroche, parfois... il ne souhaite pas continuer à écouter les consignes que la voix off lui adresse directement. Chaque séance lui semble un peu trop longue aussi. 

MAIS !  Vient tout juste de sortir (le 15 mars 2017) un nouveau "Guide de sérénité" Calme et attentif comme une grenouille. Il comprend 100 pages d'activités pour les 5-8 ans, 5 histoires et 1 CD inédit avec la voix de Sara Giraudeau. Côme et moi, nous avons beaucoup plus accroché avec cette version, où les exercices sont plus courts, certains à faire au réveil par exemple, juste quelques minutes, pour bien commencer la journée. Le cahier d'accompagnement permet d'être actif et créatif, les histoires, courtes, mettent en scène des animaux, une des passions de Côme comme de la plupart des enfants : Adopté !

Guide-de-serenite-calme-et-attentif-comme-une-grenouille.jpeg

Le second CD de méditation qui a  touché mon fils en plein cœur dès la première écoute, c'est Petit Tom au pays de Séréna - 'mon premier conte musical ludique et sophrologique'. Une version plus ludique et qui ressemble moins à une séance zen. Ce qui a plu à mon Côme, c'est justement l'histoire, cet enfant qui presque comme lui a 7 ans, et qui vit une aventure spéciale accompagné du Professeur Grenouille le jour de son anniversaire. Les extraits musicaux sont très agréables, et c'est la chanson "Inspire, expire" qui l'a aidé dernièrement à l'école ! À l'heure des mamans, il m'a raconté qu'il s'était servi en classe de ce qu'il avait appris dans cette histoire : "À la récré, on a beaucoup couru et on a trop rigolé. En rentrant dans la classe, je n'avais pas envie de m'arrêter, j'avais envie encore de bouger. Mais j'ai pensé à l'histoire du professeur Grenouille, et dans ma tête je me suis souvenu de la chanson Inspire-Expire, et je l'ai fait. Et j'ai réussi à me calmer et à travailler". Génial ! Bien sûr, là j'ai appliqué la bravo-attitude et la bisou-attitude :-) Et nous avons réécouté le CD en arrivant à la maison.                                       

Et puis, étant toujours à la recherche de nouveautés qui surprennent mon fils et continuent de répondre à ses besoins en perpétuel changement, j'ai découvert ce tout petit bouquin qui se glisse facilement dans le sac :  

MAISONMAGique-un-enfant-serein.jpeg

MAISONMAGique-un-enfant-serein.jpeg

J'y ai trouvé trouvé de nombreuses pistes vraiment très intéressantes : points d'automassage ; exercices du petit balai magique et du petit essuie-glace...

L'action sur son propre corps, en toute autonomie, aide à avoir confiance en soi car l'enfant peut s'apporter lui-même le bien-être ou le réconfort au moment M où l'on en a besoin. (Un enfant serein, 2,99€, éditions First). Justement, cette action sur le corps peut être mise en scène grâce à l'EFT.

3. L'EFT pour rendre l'enfant acteur de son mieux-être 

On parle encore peu de Programmation neuro-linguistique et d'Emotional Freedom Technique ; cependant, si vous vous intéressez un peu à l'hypnose, à la sophrologie et à la puissance de la pensée positive, vous connaissez peut-être ces techniques. C'est une baguette magique qui m'aide bien dans les moments de panique ou de trouillomètre-à-zéro de mon fils. 

J'ai découvert ce procédé il y a 2/3 ans, en lisant le livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos. Puis j'ai vu plus récemment cette vidéo de Sarah Frachon (clic). 

Sans être une spécialiste ni avoir consulté un praticien, j'adapte cette technique à des situations précises. Par exemple, quand mon fils a montré un moment d'anxiété à l'idée de partir en Classe Découverte pendant une semaine, j'ai d'abord écouté pourquoi il avait peur, je lui ai expliqué qu'il est normal d'avoir peur de ce qu'on ne connait pas, mais qu'il faut essayer de remplacer la peur par la curiosité. Ensuite, je lui ai fait faire un petit 'tapping', voici comment : je lui ai montré comment tapoter doucement le haut de sa tête puis le front juste niveau du coin interne des sourcils, puis les tempes, puis sous le nez, puis au niveau des pommettes, puis le menton, puis au niveau des clavicules, puis sous les bras, puis sous la poitrine... Tout en lui faisant dire des phrases comme "Même si j'ai peur de partir bientôt avec ma classe, je suis un bon petit garçon". Ou "Même si je n'aime pas dormir loin de mon papa et ma maman, je sais que je suis capable de vivre une nouvelle expérience". Ou encore " Même si j'ai peur d'être timide, je m'aime et je m'accepte comme je suis".

Au début, quand je lui ai fait faire le premier tapping, j'ai pensé qu'il n'allait pas vouloir faire ce truc bizarre, je m'attendais à un refus. Mais en fait, il a tout de suite adoré!  Le fait de reconnaître le sujet qui pose problème d'une part, de dire à voix haute et ensemble qu'on accepte les choses mais que nous allons essayer de passer le cap et trouver une solution, ça l'a beaucoup rassuré, en seulement quelques minutes.

Enfin, je finis ce petit coaching-tapping par cette phrase que j'adore et que j'ai trouvée dans le livre Prendre conscience de son énergie de Mary Laure Teyssedre aux éditions Jouvence :

"Je suis en sécurité dans mon corps, ici et maintenant"

prendreconsciencedesonenergie

  • Plus de pistes avec l'EFT via ces liens :
  1. http://technique-eft.com/articles/conseils-eft-enfants.html
  2. https://psy-en-ligne.info/eft/tappings-adultes/eft-pour-les-enfants-petits/ 
  3. http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-astuces/l-eft-enfants-emotions-legeres-libres-83388
Pour faire partie de leur vie aujourd'hui et demain, je fais de mon mieux pour donner les clés du bien-être à mes enfants. Copyright Pacco.

J'aime le message de B.Johnson, mais aussi son interprétation dessinée par Pacco : ce papa qui respecte l'envie de son enfant de monter sur le mur, qui l'encourage à essayer, à s'affirmer, à s'amuser, tout en lui tenant la main pour l'accompagner et le sécuriser. Ce geste est puissant et symbolique : j'adapte cette même image à l'apprentissage la confiance en soi aux enfants : les suivre dans leurs envies, leur proposer des solutions et des perspectives, valoriser leurs ressources,  les guider puis les laisser ressentir et choisir. Choisir un jour de lâcher notre main. Copyright Pacco.

4. Les coups de pouce naturo pour conforter les efforts 

Si c'est nécessaire en plus, ou simplement pour varier les solutions, j'aime avoir recours à ces aides naturelles précieuses pour soutenir le corps & l'esprit. Toujours avec mon grand garçon de 6 ans, j'ai observé de bons résultats avec l'homéopathie, les huiles essentielles et les fleurs de Bach.

  • 3.1 L'homéopathie

Pour préparer à une épreuve et être plus zen, notre pédiatre-homéopathe a prescrit 3 granules quotidiennes de Geslemium 30CH. Il existe aussi des doses de Gelsémium 30CH à prendre un dimanche sur 2 (souvent en alternance avec Sulf Iod).

  • 3.2 Les fleurs de Bach

Le complexe de secours Biofloral, qui se présente aussi en granules, est une alternative au fameux Rescue du Dr Bach, qui a très bien fonctionné pour mon fils aussi (lors de la rentrée en CP en particulier) . 

complexe-de-secours-en-granules-sans-alcool-10g-biofloral-9641-L

Composition : cherry plum, Clematis, Impatiens, Rock Rose, Star of Bethlehem. 

  • 3.3 Les huiles essentielles 

Je suis une fan des huiles essentielles. Bien sûr il faut prendre des précautions pour les utiliser, surtout avec les enfants ! Je me réfère généralement aux conseils de Danièle Festy dans son génialissime ouvrage pratique "Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles - spécial enfants" éditions Quotidien Malin, 16€.

Pour l'anxiété, à partir de 6 ans, elle conseille la Marjolaine des jardins : 2 gouttes à appliquer sur le plexus solaire et les poignets, deux à trois fois par jours. Vous pouvez, les premières fois, la diluer dans de l'huile d'amande douce (si votre enfant ne présente pas d'allergie aux fruits à coque), ou dans de l'huile d'olive, puis les appliquer pures.

Danièle Festy propose aussi de préparer un bain aromatique en diluant  4 à 10 gouttes de lavande officinale (selon l'âge de l'enfant) dans une cuillère à soupe de base pour bain, puis s'y détendre pendant 20 minutes, le soir avant le coucher.

Enfin, vous pouvez diffuser quelques gouttes d'essences d'orange douce ou de mandarine dans sa chambre, 15 mn avant le départ à l'école, et le soir au coucher.

Copyright MAISON MAGique

Copyright MAISON MAGique

Pour les plus petits à partir de 3 ans, l'huile essentielle de camomille romaine est adaptée : "Faites respirer à l'enfant le flacon ouvert 2 à 3 fois de suite à chaque "bouffée de chagrin", ou posez 2 gouttes sur un doudou, ou encore sur votre épaule lors d'un câlin".

En cas de choc émotionnel, 2 gouttes d'huile essentielle de rose de Damas peuvent aussi être appliquées sur le plexus solaire. Elle précise "Cette huile coûte cher, mais quelle merveille!". Je ferais un petit edit ci-dessous dès que je l'aurai testée.

5. Et parfois... la nécessité, aussi, d'impulser un élan !

Parfois, l'accueil des émotions, l'EFT, les médecines alternatives, ça marche bien sur le coup, mais l'appréhension est trop grande pour que mon fils veuille prendre la décision de sauter le pas. En fonction de la situation, je choisis de le laisser prendre sa propre décision (<tu n'as pas envie de faire le grand toboggan en tunnel à la piscine, ok tu peux redescendre par l'escalier et je t'accompagne, quand tu te sentiras prêt tu pourras réessayer. Tu as raison de savoir exprimer et affirmer ton besoin de t'arrêter là pour aujourd'hui>) ; ou d'insister en lui faisant savoir que j'ai confiance en lui (<Je pense que tu es capable d'aller jusqu'au potager, chercher la pelle dont tu as besoin dans la cabane de jardin. Je reste là pour toi  et tu verras que même là-bas, si tu m'appelles je t'entends et je te réponds> . 

Copyright MAISON MAGique

Copyright MAISON MAGique

En accueillant les sentiments de son enfant, on est souvent amenés à l' "autoriser" à ne pas faire ce qui lui fait peur ; où devrais-je plutôt dire, à valider son ressenti. Si c'est une bonne chose, cela ne doit pas non plus devenir une raison de ne rien tenter, de ne rien oser.

J'ai expérimenté le fait de devoir parfois donner un élan. Je ne dirais pas imposer, obliger sans raison et tout le temps, mais démontrer à son enfant de temps à autres, quand c'est vraiment nécessaire, qu'il est capable, que je suis intimement convaincue qu'il est capable. Car en osant malgré une appréhension, en dépassant ses craintes, on découvre notre potentiel, et on prend même plaisir à avoir découvert une nouveauté. Toujours, j'explique que la peur est une réaction normale qui indique le besoin de rester prudent, la curiosité peut/doit prendre le dessus pour vivre des expériences nouvelles qui sont souvent synonymes de confiance en soi, en lien avec l'estime de soi.

MAISONMAGique-parentalité-bienveillante-confiance-en-soi-enfant-astuces-maman.jpeg

Copyright Sophie Bouquet-Rabhi.

Voilà ce qui donne aussi confiance en soi : mieux se connaître. Avoir agi et décidé. Etes-vous d'accord avec moi ? Et cela passe par plusieurs apprentissages : savoir jauger le danger potentiel, ressentir sa timidité, être en action, trouver des solutions, analyser sa réaction, ses actes et le résultat obtenu, le plaisir ou non que l'on en retire. 

Enfin, j'ai envie d'ajouter deux notions complémentaires pour avoir confiance en son corps et en son esprit : faire du sport, et retrouver le lien avec la Nature -- un thème que j'aimerais développer dans un prochain article.

Et vous, quelles sont vos astuces pour donner à vos enfant confiance en eux?

Mille mercis d'être passé(e) par ici :-) Et rejoignez-moi sur le compte Instagram MAISONMAGique (clic clic) , ou encore sur ma page facebook.

@bientôt !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire